Movie Break #4

Qui dit mercredi dit cinéma *et adaptation de roman ^^*

Movie Break logo

Voici ceux que j’ai vu dans les salles obscures !

 

https://i1.wp.com/fr.web.img1.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/89/96/96/20184017.jpg

Un trio, une affaire de cartel, de drogue, d’action, de conflit, voilà pour le pitch *oui je pense que ce n’est pas utile d’en savoir plus, mais si vraiment vous êtes adepte du « je dois savoir de quoi ça parle pour aller voir le film » voici le résumé.*

Pour ma part, je n’avais vu qu’un teaser qui m’avait donné envie  *ce qui est déjà pas mal* et ce film a été une bouffée d’air dans ce désert cinématographique de la rentrée. * pour ce mois ça s’améliore mais pfiouuu depuis fin août nada…*

J’ai beaucoup aimé, pas de temps mort, beaucoup de tensions. On monte en pression au fur et à mesure que le conflit explose.
Alors oui, il y a beaucoup de violences, de morts, de coups de feux, de torture mais c’est cohérent avec le contexte de l’histoire. Il n’y en a pas plus que nécessaire et tout ceci est alterné avec du sexe. Car oui, avec un tel trio, la chaleur monte forcément : Blake Lively, Taylor Kitsch *
* et Aaron Taylor-Johnson.

Il faut noter aussi que le casting est très bon ! Salma Hayek, Travolta, B. Del Toro, Taylor Kitsch *je ne m’en lasse pas ! * Et en plus les paysages sont magnifiques : Laguna Beach !!

J’ai passé un très bon moment, je n’ai pas vu le temps passé tellement j’étais dedans :)

En bref, sexe, drug & action ! ;) * sea, sex & sun fonctionne aussi ^^ *

Savages d’Oliver Stone, 2012

Adaptation du roman de Don Winslow

*****************************************************

https://i0.wp.com/images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/74/16/62/20104611.jpg

Adaptation du roman très connu de Jean Teulé, ce film d’animation me laisse avec un avis mitigé !

Tout d’abord, j’adore cette humour noir, sarcastique qui est présent tout au long du film. L’ambiance  est déprimante, les gens aussi, on est vraiment au coeur de cette ville où tout le monde est dépressif et où la délivrance réside dans le suicide. Cette famille Tuvache vit pour offrir aux gens la possibilité de se suicider et ils y mettent du coeur à l’ouvrage, c’est le moins que l’on puisse dire.

L’arrivée d’Alan dans la famille apporte vraiment le côté drôle du film. Ce petit bonhomme respire la joie de vivre, fait des gaffes, bref c’est un ovni dans ce monde. J’ai aimé voir petit à petit l’influence qu’il a sur sa famille, ses amis.

Par contre, le seul point négatif du film ce sont les chansons… Il y en a beaucoup trop et je trouve que ça dessert plus le film qu’autre chose.

Le Magasin des suicides de Patrice Leconte, 2012

En bref, à voir  mais chez soi en DVD !

Publicités

Say Something ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s