Sweet Sixteen

sweet sixteen

 

Mon dieu ! Quelle claque !

C’est émue que je referme ce livre !

Ce livre doit être lu impérativement ! La ségrégation semble tellement loin… Et pourtant tout cela se passe dans les années 50 (dans le livre du moins ).

A l’heure où être/parler avec une personne de couleur nous semble tout à fait normal (même si hélas certains actes racistes perdurent malheureusement… ) on ne peut que se prendre en pleine figure le chemin qui a été parcouru courageusement par d’autres. Le courage de Rosa Parks, de Martin Luther King et de ces neufs élèves.

En mai 1954, la Cour Suprême des États-Unis rend inconstitutionnelle la ségrégation raciale dans les écoles publiques. L’arrêt  » Brown versus Board of Education «  va changer la vie de ces neufs élèves qui, dans la théorie, pourront bénéficier du même enseignement que les Blancs.

Ce livre, bien que romancé, raconte la première année de ces neufs étudiants : Ernest Green, Elisabeth Eckford, Jefferson Thomas, Terrence Roberts, Carlotta Walls et Minnijean Pattillo.

Nous suivons donc particulièrement l’histoire de Molly Costello * inspirée de Minnijean Pattilo *.

De sa prise de décision à son année au lycée de Little Rock dans l’Arkansas.

– Quand est-ce que tu avais prévu de nous en parler ? As-tu pensé aux conséquences de ta décision ? As-tu seulement compris que tu vas tous nous mettre en danger ?

Molly était d’abord restée sans voix, la bouche ouverte, hébétée.
– Un paquet de Noirs se sont fait lyncher, et pour moins que ça, ma petite fille! avait hurlé sa mère.

Autant vous dire que cette lecture est éprouvante ! L’humiliation, la cruauté, la violence est perpétuelle. Molly subit tout en silence. On a envie de se révolter, on ne peut qu’imaginer l’horreur qu’elle vit et que cette horreur a été vécu par tellement d’autres personnes avant et après elle.

L’histoire de Molly est alternée par l’histoire de Grace. Une étudiante blanche qui va elle aussi suivre toute cette  » intégration des Noirs » avec beaucoup de questionnement. J’ai aimé la voir s’interroger, prendre du courage tout en abordant d’autres sujets plus légers comme le bal de fin d’année, sa volonté d’avoir Sherwood en cavalier, les robes, la mode etc.

Le parallèle de leurs deux histoires apportent une double dimension à ce livre. Et étrangement c’est à travers les yeux de Grace que l’on prend encore plus conscience de la cruauté qui s’abat sur Molly et ses camarades.

Je ne peux que recommander cette lecture !

Dans la lignée des livres et films sur le sujet tel que Le Majordome, on prend conscience * encore plus s’entend* des obstacles que ces hommes et ces femmes ont dû affronter, notamment la monté du Kux Klux Klan et ses actes odieux.

Ce livre, tellement bien écrit, rend un merveilleux hommage à ces personnes qui ont eu le courage d’espérer et de faire bouger les choses ! Il devrait être lu dans les écoles dès que possible ! * et être relu par certains pour qu’ils se rendent compte de leur stupidité *

Un must read pour tous !

hearts

 

Imagine Dragons – America

 

Sweet Sixteen d’Annelise Heurtier

Editions Casterman, 2013

Publicités

18 réflexions sur “Sweet Sixteen

  1. Pingback: Moi après mois #3 | Lily's Notebook

  2. Pingback: ​ x•°•x•°•x Bilan 2014 ​ x•°•x•°•x | Lily's Notebook

Say Something ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s