The Ghostwriter – Alessandra Torre

I have no words…

I don’t know if I will ever be able to talk about this book or how I felt while reading it.

This book haunted me, touched me, I couldn’t put it down, I cried, I have been horrified, I have been tensed from page one to the last.

This book is my first one of Alessandra Torre, and it will not be the last one. No romance here but a mystery novel, a psychologic one.

Helena Ross is a famous best-seller author. Her last wish is to finish writing her last book: the most important of her life. She has three months to do it because she is dying from cancer. It will be about her life and all the secrets inside it.

Well, that was her plan but she knows that it will be impossible because she needs one year to write a novel… So her last chance is to ask the help of a Ghostwriter, so she asks Kate, her agent, to find him.

Yes, this book is about sickness/illness but it is not just about that. To be honest, it’s a small part of the plot, more like a deadline.

This book is more about writing, the love of it! The need for an author to write, the process, the path from an idea to a manuscript and toward a book. You will be immerged in the publishing world with agents, contracts etc.

I have been captived by the story! I couldn’t stop thinking about it even when I closed the book.

Helena‘s story deeply moves the reader, there is no concession.  We follow the story chapter by chapter to reach the truth, the final revelation.

Alessandra is a suspense genius, she gives us clues during all the novel. She gives us her story, we have the sensation to be a guest behind the scene because we know that each word, each clue leads to the revelation, exactly the same way Helena lives with her book.

I really loved Helena character: her spirit, her comes back, her sarcasm. I was touched by her personality.

The same way I was touched by the Ghostwriter: his words, touches, he is really important for the story and I love their duet.

 

We can call it a psychologic mystery, a « behind closed doors » story between the past and the present.

When I finished the novel, I was totally moved. Moved by the story, the feelings, the words and last but not least: Alessandra’s style which adds « un je ne sais quoi » so real and alive.

 

I didn’t expect anything when I started the novel and yet I have been hooked from the first page!

I highly recommend it!

 

arrow 1 transparent

 

Je ne sais pas si je vais être capable de parler du livre ou de lui rendre justice.

C’est un livre qui m’a touchée, m’a hantée, que je n’ai pas pu lâcher, j’ai pleuré, j’ai souri, j’ai été horrifiée et la tension ne m’a pas quittée de la première à la dernière page !

Ceci est mon premier Alessandra Torre, et ce ne sera pas le dernier ! Mais ici pas de romance, vous trouverez un livre à suspense, un polar psychologique.

Helena Ross est une auteure reconnue, best-seller plusieurs fois, qui souhaite écrire son dernier livre, le plus important de sa vie. Car oui, Helena apprend qu’elle a un cancer, il lui reste trois mois à vivre (no spoiler ici, vous le savez dès le début). Son dernier souhait est d’écrire son histoire et d’en révéler tous les secrets.

Seulement, elle qui met 1 an à écrire ses livres, doit se rendre à l’évidence et demande à Kate, son agent, de trouver un Ghostwriter pour l’aider.

Alors oui, ce livre parle de maladie car nous suivons Helena, mais ce n’en est qu’une partie.

Ce roman est une ode à l’écriture, au besoin qu’un auteur a d’écrire, au chemin qui mène à l’écriture et ce qui en fait un roman. Vous enterez aussi dans le monde de l’édition, des liens agents/auteurs, des contrats etc. Et puis, vous serez suspendus aux mots d’Helena et du Ghostwriter.

J’ai été complétement captivée par l’histoire ! Même en posant le livre je ne pouvais m’empêcher d’y penser.

L’histoire d’Helena vous prend aux tripes, sans concession. Nous suivons petit à petit le chemin vers la vérité. On avance chapitre par chapitre avec le Ghostwriter jusqu’à la révélation.

 

Alessandra manie à merveille le suspense, les indices sont distillés par petites touches. Elle nous livre elle aussi son histoire, on a l’impression d’être dans le processus d’écriture car on voit bien que tout cela nous mène à la révélation.

J’ai beaucoup aimé le personnage d’Helena, son esprit, sa repartie, son sarcasme. J’ai été touchée par sa personnalité.

Tout comme j’ai été touchée par le Ghostwriter, ses gestes, ses mots, ce qu’il apporte à l’histoire et ce duo qui se forme.

 

On peut appeler cela un thriller psychologique, un huis-clos entre passé et présent.

J’ai fini le livre complètement dévastée par l’histoire ainsi que les mots et le style d’Alessandra qui rendent le tout si vrai, si vif !

 

Je ne m’attendais à rien de spécial en commençant ce roman et puis j’ai été transportée !

Je ne peux que vous le recommander chaudement !

 

The Ghostwriter by Alessandra Torre

DCA, 2017

 

Source : Jen Bardel illustration, fanmailbox

Publicités

The Hate U Give – Angie Thomas

Absolument glaçant !

Plus que jamais contemporain avec ce fait d’actualité ou plutôt le mouvement « Black lives matter »

Si évidemment on ne peut pas faire de généralité sur les policiers, tout comme on demande de ne pas en faire sur les personnes de couleur, il y a quelques points où la narratrice le fait.

 

Cela étant, j’ai beaucoup aimé ce livre ! Il se lit d’une traite tellement on est dedans. Ce que vit Starr et tout ce qui s’ensuit après cette tragédie.

La vie dans ce quartier, la peur, la menace de gang. Mais ce livre est aussi tellement plus : une voix sur les violences faites aux minorités, sur les inégalités, les clichés et autres préjugés (et dans les deux sens). Mais aussi une ôde à la solidarité, l’amour de sa famille, et au fait que lorsqu’une situation est difficile et n’aboutit pas à quelque chose de juste, l’important est de ne pas baisser les bras et de continuer à faire ce qui nous semble juste.

 

C’est vraiment un récit poignant, que ce soit avec le point de vue de Starr, qui a 16 ans, mais aussi celui de ses parents, ses amis. Des générations différentes et qui montrent que si certaines choses ont évolué, d’autre restent toujours d’actualité malheureusement…

 

Les références culturelles et l’humour aident aussi à alléger la tension permanente. On sait qu’à tout moment cela va exploser et on attends cet instant…

Un YA fort, qui nous fait nous interroger, et qui nous donne envie d’utiliser nous aussi notre voix.

 

Ed Sheeran – Save Myself ♫

 

The Hate U Give by Angie Thomas

Harper Collins, 2017

 

Breaking News : Le livre sortira chez Nathan cette année !

 

No Limits – Ellie Marney

So good!
Once again, Ellie Marney doesn’t disappoint me! I was already convinced with the Every series, so No Limits is just a confirmation that she is a « to read » author for me!

I really loved this book!
The story takes place in an hospital where a young man must have surgery because of a gunshot wound. Harris is the injured one and Amie the nurse trainee.

They know each others from college.
We follow Harris Derwent during his recovery, we learn more about him, his past and his present, and the threat of his father.

Amita Blunt alias Amie is a young woman full of life, but after her mother’s death, she takes care of her family (especially her dad, the sergent police) more than her life.

With Harris, they will learn to know who they are and what they want to do with their lives.
Harris discovers that his father has a lot of debts and, even if it is not Harris fault, he feels responsible and wants to help him. So when Snowie, a mate from Ouyen , offers him a job, Harris hesitates… because Snowie deals meth.

One day, he decides to tell the truth to Amie’s dad and it’s the beggining of this adventure. Amie’s dad asks Harris to be a police informant and to help arresting the big boss. But Amie offers to be his contact and uses the medical excuse of Harris’s leg to do it.

After that, it’s a mood swings reading, we are scared, we swoon, we freak out, we laugh and we can’t put the book down!
This book broachs a lot a themes, like abuse, addiction, hospital environnement, photography, drug universe but also the culture differencies and the questioning about life.

I loved the other characters too like Amie’s nana or Reggie!

No limits proves that Ellie Marney can write about everything, it will be awesome!
Thank you!

 

arrow 1 transparent

 

So good !
À aucun moment je n’ai douté du talent d’Ellie Marney !
J’étais déjà convainvue avec sa série Every, et No Limits ne fait que confirmer que c’est une auteure sûre pour moi.

J’ai tellement aimé ! À partir d’un moment, il était difficile de lâcher le livre, même pour dormir !

Tout commence à l’hôpital, un jeune homme a une blessure par balle et doit se faire opérer. Voici donc notre rencontre. Harris, le blessé, et Amie, l’infirmière interne. Elle le reconnaît, car ils étaient ensemble au collège.

On suit Harris Derwent pendant sa convalescence, on en apprend plus sur lui, son passé et son présent plein de menaces à cause de son père. Et on les voit se rapprocher, avoir une certaine complicité. Même si la romance n’est pas au premier plan, on a une montée en pression de folie et on swoon !

Amita Blunt alias Amie est une jeune femme pleine de vie, mais qui fait passer un peu son bonheur au second plan pour s’occuper de sa famille. Après la mort de sa mère, elle reste avec son père, sergent de police, et s’occupe de lui.

Son lien avec Harris va l’amener à s’interroger sur sa vie et sur elle. Et elle va avoir le même effet sur lui.
Harris apprend que son père a accumulé énormément de dettes, il se sent responsable, même si son père ne le mérite pas du tout. Alors quand Snowie, une connaissance de leur village d’Ouyen, lui propose un job, il dit qu’il va y réfléchir, car Snowie deal des méthamphétamines.

Un jour, il en parle au père d’Amie, qui lui propose un truc fou… faire de lui une sorte d’agent sous couverture afin d’attraper le big boss du traffic. Sauf qu’Amie propose d’être son contact et d’utiliser l’excuse des soins médicaux.

S’ensuit une lecture en mood swingson a peur pour Harris, on swoon, on rit, on panique un peu et surtout on ne lâche pas le livre.
Beaucoup de thèmes sont également abordés dans le livre, comme la maltraitance, l’addiction, le milieu hospitalier, la photographie, l’univers des dealers de drogue et leur cruauté mais aussi les différences de culture, l’interrogation sur la vie et quoi en faire.

J’ai également beaucoup aimé les personnages secondaires comme la grand mère d’Amie et Reggie.

Encore une fois, Ellie Marney ne déçoit pas et réserve encore une bonne surprise !
Merci !

 

No Limits by Ellie Marney

2017

 

Mot du Libraire #1

Voici mon nouveau rendez-vous « Le Mot du Libraire » !
Vous y retrouverez des avis courts, parfois sur :
– des livres non chroniqués mais dont je veux vous parler
– des livres que je souhaite mettre en avant, une sorte de piqûre de rappel *ahem*
stamps 1 transparent
Et quoi de mieux pour inaugurer ce rendez-vous que, selon moi, la série de l’été ?

Je me dois de vous parler d’une série coup de coeur, dont je trouve que l’on ne parle pas assez !

Pour voir en plus grand

Pourquoi Follow Me sort du lot ?

🔹 Des personnages réalistes et crédibles !
Vous en avez marre des romans clichés, avec toujours les mêmes personnages ?
Et bien c’est tout ce que vous ne trouverez pas dans ces livres ! Ici, vous n’avez que des personnalités différentes, des héroïnes fortes, mais c’est aussi le cas des personnages masculins.

Pas de faux semblant et de personnages caricaturaux !

🔹 Des thèmes actuels
Vous voulez lire des histoires réalistes, qui peuvent nous arriver à tous ? Follow me est pour vous !

On y aborde le métier d’infirmier libéral, la maladie, et tout cela en profondeur et pas en excuse pour poser un contexte.

🔹 No drama

Thèmes actuels mais no drama inutile ! Pas de pathos, de larmoyant. C’est juste et crédible !

🔹 La musique
Une playlist top et la musique comme personnage à part entière !

🔹 Une histoire d’amour mais pas que
Vous ne lisez pas de romance ? (du moins c’est  ce que vous croyez, mais ceci est un autre débat)
Et bien ça tombe bien, car ce n’est pas le cœur de la série Follow Me.

Follow Me c’est avant tout un hymne à l’amitié, la famille que l’on se choisit, sur qui compter, no matter what. Et si en plus, vous avez l’impression de faire partie de la bande, pourquoi se priver de ce moment ?

🔹 Un style
Vous en avez marre de lire/voir des romans crus aberrants et où le sexe
(ou la séduction seulement) rime avec vulgaire?
Et bien vous ne trouverez pas cela avec le style de Fleur Hana !

C’est un style tout en délicatesse, que ce soit pour aborder les thèmes plus graves, que pour parler de ses personnages. Le point fort de Fleur Hana est de nous faire rire, même quand vous ne pensiez pas que ce serez le cas, et tout cela de façon très naturelle !

Alors pour finir je vous dirais que la série Follow Me, c’est comme entrer dans un cocon, être dans sa bulle avec une bande d’amis qui pourrait être la nôtre.

C’est sourire, des papillons, c’est rire, pleurer, être touché, s’interroger, être surpris et se dire que tout ceci pour se passer dans la vraie vie. Car en plus de tous les points plus haut, il y a aussi le fait que l’histoire se déroule en France, dans le Sud, et renforce cette impression d’authenticité.

 

Je ne peux que vous recommander cette série qui est pour moi à lire et parfaite pour l’été !
(well pour toutes saisons too)
Il y a peu d’auteurs françaises qui me touchent mais Fleur Hana en fait partie !

 

Et si vous n’êtes pas encore convaincue * Scandal ! * voici mes billets des tomes #1 , #2 , #3 !

 

Wallbanger * Cocktail #1 *

Ou quand je vous parle enfin d’un livre que j’ai lu en anglais depuis pfiou…Et qu’il a eu le temps de sortir en français… ahem

Génial ! Génial ! Génial !

J’ai adoré ! Tout est là !

C’est drôle, il y a beaucoup de swoon, les personnages sont tops, les dialogues sont géniaux ! Bref, une romance parfaite !

Caroline, commence un nouveau boulot, une évolution dans sa carrière et emménage donc dans un nouvel appart.

“You know those moments when everything is exactly the way it was meant to be? When you find yourself and your entire universe aligning in perfect synchronization, and you know you couldn’t possibly be more content? I was inside that very moment, and fully conscious of it.”

Elle découvre alors que son voisin de palier est très actif dans sa chambre à coucher et que cette activité fait trembler le mur qu’il partagent.

“Now you listen here, mister,” I said, trying for a more adult tone. “I’m not going to spend every night listening to you try to crash you girl’s head through my wall with the force of your dick alone!”

Un soir, Caroline excédée, décide d’y mettre fin et c’est à ce moment qu’elle rencontre le fameux Simon. Simon, handsome, photographe globe trotteur.

“The right woman for you wouldn’t want you to change anything about your life. She wouldn’t rock your boat, she’d jump right in and sail it with you.”

La montée en pression va crescendo. Leur flirt devient de moins en moins subtil, les jeux de mot et sous-entendus sont délicieux. J’ai vraiment beaucoup aimé et puis quand il y a eu la quote de Pacey from Dawson’s creek, ce livre ne pouvait pas être meilleur !

Bref une romance parfaite ! Aussi bon qu’un Higgins et aussi drôle que Tangled d’Emma Chase !

 

Wallbanger * Cocktail #1 * d’Alice Clayton

Gallery Books, 2013

Dernière chance * Follow Me #3 *

Pfiou ! Encore une réussite !

On retrouve tout ce qui fait que j’adore cette série depuis le début ! * Vous pouvez retrouver mes billets des tomes #1 et #2 *

C’est touchant, terriblement drôle, juste : que ce soit les situations, le thème de la maladie, et les personnages. Fleur réussit une fois encore un personnage touchant !

J’avais hâte de découvrir vraiment Sofiane et je ne suis pas du tout déçue ! Le fait d’avoir son point de vue est encore mieux et apporte un véritable plus, que ce soit pour son histoire mais aussi son regard sur ses amis. J’ai adoré retrouvé tout le monde aussi !

Moi ça va, je le vis bien. C’est toi qui y perds, Audrey. Je veux dire, sincèrement… Regarde-moi.

— Quoi ?

— Tu sais que tu me trouves sexy.

– Je…

— Non, mais ne sois pas embarrassée. C’est une réaction normale. C’est sain.

– Sof, tu es tellement arrogant, que je ne sais pas quoi te répondre.

— Tu pourrais me dire « toi et moi, ta chambre, maintenant ».

– Sofiane…

— Ou ta chambre, hein, je ne suis pas difficile.

– Sof.

— J’arrête. Promis.

Quant à Audrey, elle est très touchante, on continue à s’attacher à elle et et à en apprendre sur elle et sa vie, son passé, chose qui restait assez mystérieux dans les tomes précédents. Et le couple qu’ils forment est à l’image de Sofiane : sans filtre, que ce soit les phrases ou le sexe.

L’arrivée d’Anaïs, la soeur de Sofiane, apporte un plus dans notre découverte de Sofiane (évidemment les anecdotes fusent) mais aussi dans la dynamique de groupe.

– Poulain! Tu m’as encore eu en faisant diversion.

– Poulain?

– Ouais…

– Je refuse d’arrêter de dire « putain ». Ce n’est pas un gros mot, ça fait partie du folklore local. C’est une ponctuation! C’est une fierté! On ne respecte donc plus rien, dans ce monde?

– T’emballe pas, on sait tous les deux que tu finiras par dire « poulain » uniquement parce que ça te fait rire.

– Ouaip.

– Donc, elle a compris quelque chose.

– D’après toi, les pingouins ont des genoux ?

Il me regarde en plissant les yeux et je le vois en direct réaliser que ma question n’est pas dénuée de sens.

– Attends, c’est compliqué. Je n’ai jamais vu un pingouin plier les jambes. Mais normalement, enfin je veux dire… Poulain, j’en sais rien! Tu fais chier, Sof! Je te parlais d’Audrey !

Fleur Hana réussit une fois encore un tome de qualitéémotions, pudeur, rires, passion, amour et amitié sont accompagnés de thèmes plus sérieux : le métier d’infirmier, la maladie, mais sans jamais aller dans le pathos.

C’est un peu avec tristesse que l’on ferme ce livre et que l’on doit quitter ce groupe merveilleux !

 

Kings of Leon – WALLS

 

Dernière chance * Follow #3 * de Fleur Hana

Édition Hugo New Romance, 2017

 

Nouvelle chance * Follow Me #2 *

J’ai adoré !

Anthony est mon personnage préférée et je ne suis pas du tout déçue par son tome.

J’ai adoré en savoir plus sur lui, son passé, le voir attendri, touché, s’énerver, rire, lâcher prise.

« J’ai besoin que ça fonctionne. Me prouver que, malgré l’échec de mon plan A, les autres lettres de l’alphabet sont à portée de main. »

J’ai adoré le voir tomber amoureux, le voir en mode infirmier. J’ai aimé que l’univers médical soit plus présent, que le livre représente bien la dureté du travail : que ce soit pendant mais surtout l’après. On y pense pas assez mais il est parfois difficile de faire la coupure, surtout avec des patients, je pense notamment à Aurélie… où l’auteur nous émeut mais sans jamais tomber dans le larmoyant-pathos.

Quant à Margaux, j’ai mis du temps à l’apprécier, par rapport à sa personnalité de façade – la personne froide et distante – derrière un look de Pin Up des années 50, son comportement , sa façon de faire et puis petit à petit, « Clochette » arrive naturellement à s’intégrer et à faire partie du groupe. J’ai d’ailleurs adoré retrouver toute la bande et ma petite Emma !

« – Et le bisou qui guérit tout, Anthony, oublie pas ». Emma referme aussitôt.

Au niveau du style de l’auteur, j’adore son ton délicat, on prend son temps, on se laisse porter et qu’est ce que l’on rit. L’auteur arrive parfaitement à nous créer un cocoon où l’on fait nous aussi partie du groupe. Le véritable talent de Fleur Hana est qu’elle arrive à créer une romance qui pourrait arriver dans la vraie vie, c’est juste, c’est crédible et parfaitement réaliste.

J’ai tellement hâte de retrouver la bande mais surtout Sofiane qui, au fil des tomes, est de plus en plus touchant ! Le couple Sofiane – Audrey promet de très très bonnes choses !

 

Kings of Leon – WALLS ♫

 

Nouvelle chance * Follow #2 * de Fleur Hana

Édition Hugo New Romance, 2017

Seconde Chance * Follow Me #1 *

Retour du blog avec un petit billet !

Nouvelle série de Fleur Hana et quelle bonne surprise !

Je me dois d’être honnête, j’ai lu la réédition de Feeling Good chez Hugo Romance et je ne peux pas dire que j’ai aimé. Je n’ai pas trop adhéré aux personnages, mais j’ai été intrigué par le style et l’humour de Fleur.

C’était mon premier Fleur Hana, je n’étais donc pas un public acquis pour Follow Me.  Sauf que, Follow Me est une romance contemporaine (et pas un érotique) * et la RC ça me parle ^^ * et une série inédite de l’auteur.

Je me suis dit « obligé, je lui donne une seconde chance » *wink wink référence au titre :D*

Et pari gagné ! J’ai adoré !

 

Ce premier tome retrace le couple Lise / Ange, mais pas que !

C’est avant tout l’histoire d’un groupe d’amis, un peu à la Friends, et qui font tous partie d’un cabinet médical. Et oui, welcome les infirmiers libéraux ! Nous rencontrons donc Ange, Anthony, Sofiane et Audrey, et quelle rencontre ! J’ai tout de suite aimé cette ambiance, ces taquineries, on a vraiment l’impression d’être ami avec eux !

C’est donc dans ce contexte que Lise fait son apparition. Lise et Ange se connaissent depuis le lycée,  ils étaient amoureux et quasi voisins. Ange et sa famille habitaient juste en face d’Annabelle, la grand-mère de cœur de Lise. Cette histoire a duré le temps du lycée et puis Lise a pris une décision : poursuivre ses études ailleurs et repartir à zéro.

9 ans plus tard, Lise est pleine de regrets mais quand Annabelle se blesse et a besoin d’assistance, elle n’hésite pas une seconde et prend ses dispositions pour elle. Évidemment, la probabilité de ne pas croiser Ange qui vit dans la région est nulle…

« Et si le destin le remet aujourd’hui sur ton chemin, ce n’est pas sans raison. Ne ferme pas les yeux sur l’évidence. »

C’est ainsi que tout commence !

J’ai aimé Lise, journaliste musicale pour un magazine spécialisé, son côté rock’n’roll, ses réflexions, son humour et son meilleur ami Loïc ! J’ai aimé qu’elle assume son erreur avec Ange et qu’elle sache ce qu’elle veut.

De son côté Ange est un personnage vraiment génial. Ce qu’il y a de super avec Fleur c’est qu’elle écrit avec les deux points de vues et j’ai adoré être dans la tête d’Ange.

On comprend ses craintes, son insécurité, c’est touchant mais sans dépasser la limite, ce n’est pas un héros paillasson. Les sentiments sont réels, criants de vérité.

« Elle s’échappe dans son univers et je la tiens par ce fil, celui qui la relie à moi depuis toujours. Je pensais qu’elle l’avait coupé. Il n’a jamais été plus solide que maintenant. »

Et puis nous avons Emma, la fille d’Ange et quelle petite fille formidable ! Drôle, pleine de fraicheur du haut de ces 5 ans et qui apporte tellement dans ce tome !

« Même que Lise, elle a dit que j’avais les mêmes cheveux et les mêmes yeux que mon papa et que même que nos fossettes c’est des armes pétales. »

​L’autre personnage indispensable c’est Annabelle. Il y a très peu d’auteurs qui décrivent avec autant de pudeur et de délicatesse la maladie et Fleur Hana y arrive avec brio. En lisant ceci, vous allez vous dire « oh non la maladie » mais l’auteur réussit vraiment à doser parfaitement ce qui fait que ça ne plombe pas du tout la lecture, ni l’histoire. Je dirais même que c’est tout le contraire ! C’est d’ailleurs ce que j’adore avec le style de Fleur, c’est qu’elle nous raconte une histoire qui nous parle, qui peut se passer dans la vraie vie, avec de vraies personnes. On s’identifie, on pleure, on rit, on glousse non stop et puis on swoon.

Ce qui me donne une transition parfaite pour vous parler des autres personnages qui apportent une véritable dynamique au groupe, à l’histoire du couple mais aussi à la série en générale.

Car chaque tome portera sur un couple, et j’ai tellement tellement hâte que vous découvriez celui d’Anthony et de Sofiane ! Chacun à sa manière a su me toucher, j’adore le côté clown de service ironique de Sofiane mais mon préféré de toute la série restera Anthony ! Et je vous en dis plus bientôt !

 

Comme ce très long billet le démontre, j’ai adoré ce tome !

J’ai adoré redécouvrir Fleur et son style qui a évolué, qui est devenu encore plus sensible, délicat, et le tout en gardant son humour !

 

Alors si vous voulez lire une romance contemporaine moderne, avec des thèmes actuels, rencontrer un groupe d’amis formidables, rire, swooner et le tout en musique (qui a une place à part entière dans ce livre) alors cette série et ce tome sont faits pour vous !!!

 

Kings of Leon – Walls ♫

 

Seconde chance * Follow #1 * de Fleur Hana

Édition Hugo New Romance, 2017

 

 

Sorties : Follow me #2 le 18 mai, Follow me #3  le 15 juin

 

146 298 – Rachel Corenblit

img_20160914_104037

Oh boy ! Cette claque !

Ce livre compte 66 pages mais pfiou !

Tout commence sur un ton léger et plus on avance, plus on a la boule au ventre, la gorge qui se serre.

Un gros tatoué. Voilà ce à quoi je m’attendais. Un gars avec des piercings, je sais pas, un crâne chauve, des bracelets en cuir. Une vraie dégaine. Les bras recouverts de graffitis. A la limite, des moustaches, un look de biker. A la place, c’est une fille. A peine plus vieille que moi, les cheveux attachés en queue-de-cheval, un air gentil.

On essaie de ne pas visualiser mais le style de l’auteur est percutant.

De ce livre, je ne vous dirai quasiment rien, je pense qu’il faut juste le découvrir.

Nous suivons Elsa chez le tatoueur, pourquoi va-t-elle se faire tatouer ? Pourquoi 246 298 ? Quelle est la signification de ce nombre ?

Autour de nous, des dessins accrochés. Pour donner des idées aux gens. Des aigles. Sérieux, des aigles?! Qui va se faire encore tatouer des aigles sur un biceps? Ou des têtes de loups ? Des fleurs, à la rigueur. Des formes géométriques, de l’ethnique, comme elle me l’avait dit, la jeune fille, en me présentant les différents motifs. Des dauphins, des coccinelles. Un vampire. Une fée. Un lapin qui sort d’un chapeau. Je pourrais changer d’avis. Choisir ce lapin. Sur mon bras. Toute ma vie, me trimballer avec un lapinou sur ma peau. Un lapinou débile avec ses grandes oreilles et son air tout content. Un lapinou de civet qui va vieillir sur mes plis et prendre mes rides et pendouiller lamentablement hors de  son chapeau.

Je ne peux que recommander ce livre !

Certaines phrases, certaines expressions relèvent une interrogation à avoir.

 

Ce livre s’adresse aux jeunes mais aussi à tous. A lire !

 

146 298 de Rachel Corenblit

Editions Actes Sud Junior, coll « D’une seule voix », 2015

La pyramide des besoins humains

pyramide des besoins humains

J’ai adoré ce livre !

C’est touchant, intelligent, poignant, un livre coup de poing !

Christopher est un adolescent qui a fugué et vit dans la rue. Un jour il entend parler de ce jeu de la Pyramide des besoins, selon la thèse de Marslow et il se dit « why not je tente ». Il s’inscrit et très vite le succès va le dépasser.

On suit donc chaque semaine le récit des participants qui doivent justifier spar un texte et/ou photo chaque palier de la pyramide sur le site du même nom. Ces textes / photos sont alors soumis aux votes du public et les participants qui recueillent le plus de like/commentaire passent le palier suivant.

pyramide besoins

Évidemment, le récit dans ce livre est celui de Christopher. On le voit peu à peu prendre conscience de son parcours, revivre ses souvenirs, on en sait un peu plus sur cette fugue et sur le pourquoi. Et surtout on le voit se questionner que ce soit sur lui-même mais aussi sur le jeu.

L’histoire ne fait pas dans la dentelle, on lit des faits bruts, une réalité sur les adultes/enfants qui vivent dans la rue, chacun pour une raison mais pas par choix.

Ce livre nous amène à réfléchir sur la société de consommation, sur la technologie, les réseaux sociaux et du fait que la plupart du temps nous ne réalisons pas la chance que nous avons car nous prenons tout pour acquis.

On s’attache à Christopher, mais aussi à son ami Jimmy. L’histoire se passe à Londres mais elle pourrait se dérouler en France qu’elle resterait vraie et réaliste.

Un livre qui reflète parfaitement les travers de la société dans sa globalité.

Un livre qui ne peut pas laisser indifférent ! A lire !

 

La pyramide des besoins humains de Caroline Solé

Éditions l’École des loisirs , 2015